Accueil

vendredi 24 novembre 2017

Sornettes et calembredaines - 4 (pour le WE)

***
**
*

--  - — Amour ferroviaire — -- - 

Oh mon amour!
Tu vas et tu viens
entre deux trains
et je te rejoins

du plaisir de te voir
je crie gare
je snife un rail
mon ballast
défaille
 chaque fois que
Tu vas et tu viens
entre deux trains
et que je te rejoins

notre amour composte 
un billet d’éternité
quand 
tu vas et tu viens
entre deux trains
et que je te rejoins

Quand l’aiguille 
frôle ta caténaire
le courant passe
moi non plus


j’effleure ton Corail
et le fret qu’il contient
lorsque
Tu vas et tu viens
entre deux trains
et que je te rejoins

Oh mon amour
entre deux trains
tu me retiens
moi non plus


(pardon Serge….)

10 commentaires:

  1. Ah..! t'en souviens-tu ? sur la couchette
    tu n'étais pas un tortillard
    Tu m'as aiguillée vers ton corps
    Et j'ai déraillé
    en suivant ta ligne
    Je n'étais pas sage ah...ni veau,
    ni vache au bord de la voie
    Dans tous les compartiments de ta vie
    Tu m'as séduite.
    signé : ta Micheline
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. J'adore!!! J'ai fait un truc comme ça moi aussi, en bousillant un poème de Baudelaire...mais chut!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le train de l'amour espérons que ce soit un TER plus qu'un TGV hein ;)

      Supprimer
  3. Eh bien! Nul doute, Serge aurait goûté l'hommage! On ne pastiche que ce qu'on aime, et dans celui-ci, rien ne manque, surtout pas la sensualité.

    RépondreSupprimer
  4. Bravo! et pas une fois, ça ne déraille.

    RépondreSupprimer
  5. Bravo! et pas une fois, ça ne déraille.

    RépondreSupprimer
  6. Ah j'adore... Et la réponse de Célestine aussi !

    RépondreSupprimer
  7. Comment ne pas aimer? Serge doit se bidonner dans sa tombe...

    RépondreSupprimer
  8. Des amours qui vous transportent ! Super et original.

    RépondreSupprimer
  9. Ah vous avez aimé ?
    L'écrire m'a beaucoup amusé… mais j'ai failli ne pas publier ce truc…
    une timidité inutile sans doute.
    MERCI À toutes/tous.
    Une mention spéciale pour Micheline. ;-)

    RépondreSupprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.