mardi 30 janvier 2018

Estime de soi


C'est ce matin là qu'il avait décidé de se vouvoyer dans l'intimité, lorsqu'il se parlerait à lui-même.
Il eut alors le sentiment d'une avancée significative dans son processus de valorisation personnelle.

Il y avait trop longtemps qu'il se tutoyait, et en conséquence se rabaissait à ses propres yeux, comme un patron tutoie ses ouvriers, ou un flic tutoie les Arabes.







14 commentaires:

  1. Apercevant un tutu laissé là sur un bras du fauteuil, il se demanda : « Mais que fait donc ce vousvous ? » ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. Et pour fêter cette avancée significative, il sortit... sa vuvuzela. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais c'est tellement criard, qu'il va devenir sourd en se cassant ses propres oreilles... !

      Supprimer
  3. tiens j'y penserai...j'ai bien besoin de faire une avancée significative dans mon processus de valorisation personnelle ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous en tirerez de grands bienfaits, chère Madame…

      Supprimer
  4. Mais selon des circonstances, il peut aussi ne pas être d'accord avec lui-même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a toujours un soi-même qui crie plus fort que l'autre…

      - « parce que vous vous croyez plus soi-même que soi-même ! !… Soyez soi-même comme nous somme vous-même !! »

      Supprimer
  5. Ah voilà une idée qu'elle est chic!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui plus est chic et pas chère…

      Supprimer
  6. Charlotte31/1/18

    Avec sa belle gueule et et son allure très claaaaaaaaaaaaasse, cela ne m'étonnerait pas que son père et sa mère se vouvoient et le vouvoient aussi et réciproquement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le vouvoiement au lit… lors de l'acte de procréation…
      c'est la super classe !
      ;-)

      Supprimer
  7. moi qui suis plutôt adepte du tutoiement, je vais quand même essayer devant la glace.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous m'en direz des nouvelles Madame !

      Supprimer


Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir mon profil).
Merci.
Je le publierai en votre nom.