jeudi 18 janvier 2018

Individualisme vs solidarité

 Plusieurs événements que j'ai pu vivre ces temps-ci m'ont amené une fois encore à constater combien les interactions qui se nouent entre les personnes sont souvent très bénéfiques pour chacun.
Je suis toujours frappé par cet esprit de solidarité qui préside aux engagements très humains.
Je suis toujours ramené à cette question : peut-on progresser en humanité sans solidarité ? Et, si je vais jusqu'au bout, je dirais : sans fraternité… 

Mais je constate aussi une confusion entre solidarité et déviances de certains  collectifs de lutte, lesquels se montrent parfois furieusement ressemblant à un amalgame suscité par la recherche de l'égoïsme et de l'individualisme. Ces collectifs, aux apparences angéliques, se rendent-ils compte qu'ils font le jeu du capitalisme ?
Ainsi, à titre de simple exemple, des systèmes qui font un tabac, tels les « pétitions en ligne » sont financés par entreprises et banquiers, qui s'enrichissent sur la crédulité des signataires (*).


Dans un monde où l'économie capitaliste s'enrichit en faisant en sorte que se développe l'individualisme, il y a de quoi s'interroger sur nous-mêmes.
L'individualisme, et l'extraordinaire leurre des rézosocios, qui cultivent l'isolement de chacun dans sa bulle et devant son écran de Smartphone, sont une manne extraordinaire pour le monde économique capitaliste. C'est bien connu : l'isolement génère la recherche compensatoire par la surconsommation de biens matériels de tous ordres, de l'électronique à l'alimentaire, exutoires à la déprime. Le bonheur est en vente libre dans les grands magasins. On vous le promet à grand renfort de spots publicitaires à longueur de journée. Le système  atteint son apogée de perversité, lorsque chacun de nous déclare qu'il n'est nullement influencé par la publicité. 
Ainsi l’enrichissement des déjà riches est porté à son sommet.

A l'autre extrême la pauvreté matérielle et affective gagne du terrain… mais il ne faut pas s'inquiéter, le capitalisme consumériste et les organismes de crédit sont là pour nous vendre le bonheur frelaté si savamment commercialisé.
Observons d'ailleurs que ce sont nos fils, nos filles, nos petits-enfants, qui apprennent doctement dans chaque école de commerce, comment voler le peuple et lui vendre du vent et de l'inutile.

Achetons ! Achetons ! Il n'en restera rien que du fade ou de l’amer dans la bouche… 
Alors de nouveau :
Achetons ! Achetons ! Cette fois c'est promis : ce serait du sucré !
 La boucle est bouclée.
 Mais qu'importe… réjouissons-nous d'enrichir les riches. 
Nous aurons au moins fait cette bonne action…

… À moins que je ne reprenne ma propre boucle :

 Plusieurs événements que j'ai pu vivre ces temps-ci m'ont amené une fois encore à constater combien les interactions qui se nouent entre les personnes sont souvent très bénéfiques pour chacun.
Je suis toujours frappé par cet esprit de solidarité qui préside à des engagements très humains.
Je suis toujours ramené à cette question : peut-on progresser en humanité sans solidarité. Et, si je vais jusqu'au bout, je dirais : sans fraternité… ?


——————————————

(*) le "pétition-business" se porte bien : un site compte aujourd'hui plus de 96 millions d'utilisateurs dans le monde, parmi lesquels 4,5 millions d'utilisateurs français. Plus de 35 000 nouvelles pétitions y sont déposées chaque mois, soit le double d'il y a deux ans.
 250 salariés dans 18 pays.Ce site a les moyens de faire tourner la boutique : financé pour une large part par quelques riches entreprenneurs  à hauteur de 25 millions de dollars.
(source Le Monde)
Vous signez ?

34 commentaires:

  1. de plus en plus on parle de trouver des solutions en COOPÉRATION avec les autres, plutôt qu'en RIVALITÉ, en cherchant à être plus forts, pour abattre l'autre. De plus en plus on s'unit pour allier les compétences et ça marche!!
    Des jeux sont créés de ce style où on cherche et on gagne tous ensemble et pas les uns contre les autres...
    C'est une tout autre atmosphère qui s'installe, l'atmosphère qu'on voudrait pour le monde de demain!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les utopies coopératives ne sont pas mortes…

      Supprimer
  2. Tu parles d'empathie, en somme, à instaurer dès le plus jeune âge, et malgré les critiques cela reste une formidable alternative à l'égoïsme. Ça ne fait rien, je continue mon travail de semeuse.
    Tu as raison, pour les bulles autistiques provoquées par l'abus des écrans.
    C'est pourquoi je réponds parfois aux abonnés absents sur la toile...
    Quant aux récupérations capitalistes des bonnes idées, c'est une vraie plaie, rien n'échappe à la pognonisation galopante (blablacar, airbnb, le bon coin, et change.org.)
    Comment lutter ?
    Kisses my babar
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Dès le plus jeune âge » comme tu dis… quand bien même cela reste une aventure fragile et délicate pour les parents.
      Quant aux récupérations capitalistes des bonnes idées, c'est en effet une vraie plaie, j'ajouterai une plaie béante… qui me laisse étrangement dubitatif, lorsque je vois que « les jeunes » de mon entourage se précipitent dedans avec une allégresse qui m'affole…
      D'autant que je ne vois pas comment lutter. C'est tellement « tendance », c'est tellement une nouvelle forme d'exploitation humaine consentie et même recherchée par bien des gens, que l'on endort si facilement avec quelques euros…
      Sans doute faut-il attendre quelques sursauts collectifs ? Mais d'où viendront-ils ?
      Je doute de connaître cela de mon vivant…

      Supprimer
  3. Tu as raison.
    La baisse de qualité de l'enseignement, le nivellement au plus facile, le mépris de l'effort à fournir, la dilatation du moi, l'hyper-narcissisme, la déresponsabilisation individuelle et collective, le "j'ai le droit" à tout, le "je fais ce que je veux" systématique, l'inflation morbide du désir, etc. - tout cela encouragé par les grosses firmes (GAFA entre autres) - transforment les gens en consommateurs débridés, décérébrés. Créer des besoins inutiles est une stratégie très lucrative. Le bizness explose, les gens s'abrutissent de plus en plus, les fausses libertés deviennent des slogans, les vraies régressent et permettent de canaliser le bon peuple dans les limites de son enclos. La résistance individuelle paraît dérisoire mais Rome ne s'est pas faite en un jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce tableau là existe… ( Petit clin d'œil pour le mot tableau…)
      individuellement chacun peut faire sa part.
      Mais c'est une dynamique de fond à laquelle je rêve... et que je ne vois guère venir… et je me fais vieux…

      Supprimer
  4. Voilà un tableau bien noir...
    La France à elle toute seule compte pas moins de 14 millions de bénévoles. L'entraide et la solidarité n'ont pas tant disparu. Enfin il me semble.
    Les écrans présentent un danger certain, ils nous permettent aussi de jolies rencontres, et de passionnantes discussions...
    Je continue à croire en l'humanité, une humanité tendre et solidaire, mais, comme je dis toujours, chacun à sa manière. L'évolution est peut-être là, au fond...
    Du moins j'y crois, ce doit être un effet de mon incorrigible optimisme, à moins que ce ne soit celui d'une candeur crasse. :-p
    Bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai porté mon regard à un endroit précis.
      Cela ne signifie pas que j'ai des œillères…
      je crois même être assez bien placé pour connaître ce qu'il en est du bénévolat, de l'entraide et de la solidarité.

      Si tu me lis, tu connais très bien ma foi en l'humanité et sa germination permanente.
      Cela n'empêche pas de regarder le réel à certains endroits pour ce qu'il est.

      Bisous solidaires !

      Supprimer
    2. Je sais... :-) ♥

      Supprimer
  5. La vie associative permet de réguler bien des choses même si elle n'est pas toujours rose. Mais c'est comme tout. L'homme n'arrête pas de pervertir les systèmes qui se mettent en place. Pour ce qui concerne les réseaux sociaux et les sites de pétition, cela devient un véritable business. Je me méfie de cela comme la peste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui interroge c'est ce côté perversion des systèmes.
      Car cette perversion est très sournoise… (tu me diras comme toutes les perversions…)
      alors on se sent obligé d'être dans la défiance, alors que la confiance ( éclairée, c'est-à-direnon aveugle) est source des plus grandes satisfactions pour ne pas dire des plus grands bonheurs…

      Supprimer
  6. Un tableau bien sombre, Alain... mais il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. Même si ce n'est pas la majorité, il y a aussi des gens qui privilégient les vrais échanges, qui ne se laissent pas happer par la société de surconsommation, il y a des gens qui aiment les autres avant d'aimer les biens matériels, il y aura toujours l'amour qui sera un sacré paravent à toutes sortes de dérives... Je veux y croire, moi, Alain ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ai-je mis tout le monde dans le même panier ?
      Dans ce cas je ne me suis pas fait comprendre.

      Supprimer
  7. Anonyme23/1/18

    il y a au moins une pétition à laquelle je crois... kéa

    https://www.11vaccinsobligatoires.com/appel-montagnier-joyeux/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors sur ce coup là : nous divergeons à 3000 %

      je trouve cette pétition totalement IGNOBLE et bourrée de contrevérités.
      je rappelle que l'auteur Henri joyeux, a été radié de l'ordre des médecins pour diverses fautes professionnelles et après une longue procédure contradictoire. Il est donc interdit d'exercer la médecine.
      mais il continue quand même ses conférences… absolument abjectes
      Et que l'autre auteur : Luc Montagnier, qui semble-t-il a très mal vieilli, est unanimement condamné par la communauté scientifique pour ses idioties dites à propos des vaccins… il s'est totalement discrédité aux yeux de tous.
      Mais il continue ses délires… sous prétexte que dans sa jeunesse il obtient un prix Nobel de biologie pour une découverte à propos du VIH
      vraiment une pétition à fuir…

      Personnellement je suis totalement pro vaccination…
      pour une raison simple mes parents n'ont pas voulu me faire vacciner contre la polio… merci les parents de m'avoir refilé une paralysie pour toute ma vie… !…

      Je me suis trompé d'ailleurs dans la première phrase : l nous divergeons à 100 000 %

      Supprimer
    2. Je n'arrive pas à comprendre cette frousse de la vaccination, c'est totalement irrationnel. On en arrive à oublier que c'est juste une question de santé publique...

      Supprimer
    3. Anonyme28/1/18

      Je comprends Alain qu'il en soit ainsi pour toi. Je ne suis pas contre la vaccination mais absolument contre ceux qui la pratique actuellement. Si Les pétitions en ligne sont aux mains du grand capital imagine alors ce qu'il en est pour ce qui rapporte des milliards (vaccination). Lorsque Mme Chan s'est précipitée sur la tribune pour annoncer mondialement l'état d'urgence de se faire vacciner immédiatement concernant H1N1 et que qq temps plus tard il est apparu qu'elle même n'était pas vaccinée, j'ai vraiment perdu toutes mes illusions. Les vaccins actuellement ne sont pas toujours sécures, question d'argent évidemment. J'ai deux cas dans mon entourage (et ça personne ne peut le contredire) qui ont bénéficié de vaccins contaminés ou... qui sait quoi ??? Ma voisine avait un fils de 1 1/2 an en parfaite condition (ayant reçu tous ses vaccins sans problème jusque là), a reçu un vaccin le matin et dans l'après midi a commencé des convulsions. À l'hôpital ils ont réussi à le soigner mais il est autiste depuis. Et une amie de mon frère a subi de graves dommages aussi. Alors non, ma confiance en ce système pourri est au zéro absolu. kéa

      Supprimer
    4. Qu'il y ait des accidents suite à des vaccinations, personne ne l'a jamais nié, cela existe depuis des dizaines et des dizaines d'années… la vaccination est une mesure prophylactique visant la défense des milliards d'humains sur planète, en évitant des pandémies dévastatrices. et il y a encore bien du travail à faire en ce domaine…
      Les accidents vaccinaux représentent probablement : 0,000000001 % de la population mondiale
      c'est très regrettable, infiniment regrettable, mais c'est ainsi.
      en revanche, les guerres que nous menons partout et de tout temps sur la planète, elles, sont dévastatrices…

      Si on veut argumenter de cette manière alors il faut dire aussi qu'il faut supprimer les automobiles, puisqu'il y a des accidents de voiture ; l'électricité puisqu'il y a des gens qui se font électrocuter ; et tous les engins de chantier, puisqu'il y a des gens qui se font écraser.
      Il faut ainsi interdire les Smartphones, puisque certains, le nez sur le Smartphone provoquent des accidents ; supprimer Internet puisqu'on n'y trouve des gens malveillants et des fraudeurs, etc. etc.

      Il faudra seulement me faire signe quand nous serons dans un monde totalement parfait, sans aucun problème d'aucune sorte.

      De même l'argument, largement répandue partout, de rapporter des milliards est insidieux.
      La lutte contre le cancer rapporte des milliards en globalité à tous ceux qui y travaillent, la lutte contre le sida rapporte des milliards en globalité à tous ceux qui y travaillent, la lutte contre l'Alzheimer rapporte des milliards en globalité à tous ceux qui y travaillent, la lutte contre les maladies orphelines rapporte des milliards en globalité à tous ceux qui y travaillent, La lutte contre les maladies cardio-vasculaires rapporte des milliards en globalité à tous ceux qui y travaillent, etc. etc.…

      Arrêtons donc la recherche médicale et pharmaceutique comme cela on mourra tous, soit en bas âge de maladies infectieuses que les vaccinations ont éradiquées, soit vers 30 ans comme dans les siècles passés… avec ces bonnes vieilles maladies si sympathiques, comme : le typhus, la peste, la variole, le choléra, la poliomyélite, et autres joyeusetés… qui ont disparu… parce qu'on a largement vacciné contre ces infections dévastatrices.

      Il est vrai, qu'en refusant les vaccinations, cela peut être un excellent moyen de lutter contre la surpopulation et ça favoriserait l'écologie…
      mourrons tous en masse nous rendrons un service à la planète…

      Donc, désolé, nous n'arriverons certainement pas nous mettre d'accord sur ce sujet…

      Cela n'empêche pas toute l'affection que je te porte et que tu connais....

      Supprimer
    5. Anonyme30/1/18

      Non, nous ne nous rejoindrons pas sur ce sujet ! mais sur le sujet que je considère essentiel je te rejoins 100/100. Alors c'est ce qui compte.
      Ceci dit, quand je vois un médicament contre le cancer qui coûtait 46 $ (30 euro) en coûte maintenant 4,000 $ (2,600 euro), moi je dis que nous sommes bien fous de laisser faire ça ! On essaie de nous faire croire que le système de santé croule sous les soins à donner à la population vieillissante quand c'est la pharmaceutique qui dévore sans vergogne le budget de la santé !!! Avec toutes les richesses actuelles de la planète on est parfaitement en mesure de s'occuper de nos vieillards décemment. Chez nous, un couple de milliardaires a été retrouvé sans vie dernièrement... en qq années ils avaient récolté des milliards (comparable à la fortune de Trump) dans la pharmaceutique. On dit qu'ils se sont suicidés... compréhensible je trouve ! difficile j'imagine de vivre avec sur la conscience des milliards fait sur le dos des malades... et plus ces malades sont désespérés, plus ils sont payants ! kéa

      Supprimer
    6. Alain, le professeur Joyeux n'est pas le seul malheureusement à tirer la sonnette d'alarme, on trouve aussi des articles d'immunologistes et de médecins inquiets. Les études sur les accidents vaccinaux sont volontairement étouffées ou réalisées par les labos eux-mêmes, s'il n'y a rien à cacher pourquoi cette omerta?? De plus radié de l'ordre des médecins ça ne veut pas dire grand chose à part que le gars a trop ouvert sa bouche peut-être, qu'il a trahi son allégeance au système? Ma fille étant victime de ces accidents vaccinaux qui ont été écartés d'une pichenette par la ministre (Buzin vient des labos et y retournera une fois qu'elle aura pérennisé leurs revenus) parce qu'à ses yeux et surtout ses intérêts il serait insupportable qu'il y ait un seul jeune mort d'une méningite mais que des milliers développent des MICI comme ma fille, des SEP et autres c'est tout à fait acceptable. Ce que je trouve scandaleux c'est que les médias aux ordres fassent passer les gens qui s'inquiètent des dérives vaccinales pour des "antis" des espèces de talibans fermés à tout progrès, des crétins rétrogrades, voire des assassins en puissance incapables de voir tout le "bien" que l'état veut à sa progéniture. le ROR a bousillé la santé de ma fille et ça, c'est une réalité. Mais entendons-nous bien je suis POUR la vaccination. Mais je suis contre ce qu'elle est en train de devenir: une rente pour les actionnaires de sanofi-pasteur au détriment des nouvelles générations. Et surtout je ne comprends pas pourquoi les adjuvants ont été remplacés par des poisons toxiques pour notre système nerveux central...

      Supprimer
    7. "Les accidents vaccinaux représentent probablement : 0,000000001 % de la population mondiale
      c'est très regrettable, infiniment regrettable, mais c'est ainsi." C'est bien pourquoi nous devrions avoir le choix...ce jeu de la roulette russe avec la santé de nos enfants est tout à fait intolérable. Va t'il développer une sclérose en plaque ou une maladie de Crohn, un Guillain-Barré peut-être si je laisse ce médecin dont les vacances en Israël sont payées par le labo (véridique!) piquer mon tout-petit? Et puis oh! vacciner les garçons contre le cancer de l'utérus tu ne trouves pas cela un peu ubuesque?

      Pour ce qui est du cancer, la recherche existe depuis 50 ans. 50. Et on continue à proposer aux malades des chimios dévastatrices (tiens une étude "amusante" a mis en évidence que 86% des médecins ne veulent pas de chimio en cas de cancer pour eux-mêmes ou leurs proches mais qu'ils sont quasiment 100% à la proposer à leurs patients...) Aux US on fait de la recherche tout azimuts sur l'immuno-thérapie qui a des taux de survie/guérison bien plus élevés que la chimio mais en France ça peine à arriver, qui freine des quatre fers? Les vendeurs/fabricants de poison? Si tu t'intéresse au sujet Alain intéresse toi à ceux qui sont dans les conseils d'administration de toutes ces grandes boites pharmaceutiques, labos etc tu verras que c'est souvent les mêmes et qu'ils ont des intérêts communs. Pour terminer ma fille est une grande malade. Elle a un traitement immuno-suppresseur important. Lors de la crise du H1N1 elle a refusé de se faire vacciner. Et elle a chopé le H1N1 alors qu'il était à son pic de contagion. Cela s'est résumé pour son organisme fragile à une grippette de trois jours à 38.5. A entendre les médias cela aurait dû la tuer...

      Supprimer
    8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    9. Ceci dit je comprends ton point de vue Alain, mais comprends aussi le mien. Tu souffres des effets d'une maladie terrible qui aurait pu t'être évitée. Ma fille souffre d'une maladie terrible qui aurait pu lui être évitée. De même. Si j'avais refusé le vaccin... :'

      Ps: J'ai effacé mon précédent commentaire parce que je ne pouvais pas le compléter. Je voulais juste préciser que dans la nouvelle loi d'obligation vaccinale la seule exemption acceptée est d'avoir un malade MICI (Maladie de Crohn/rectocolite hémorragique) dans ses proches. Pour moi c'est un aveu...)

      Supprimer
    10. Anonyme31/1/18

      Merci pour ton témoignage Désirée, il est important. kéa

      Supprimer
  8. C'est pourquoi je n'en signe plus. Mais le système des pétitions en ligne n'a t'il pas été perverti dans le but de nous enfoncer toute velléité de rébellion dans la gorge? Pour pourrir le secteur du "bio" par exemple de grandes entreprises telle que nestlé sont devenues propriétaires de marques perçues comme "bonnes pour la santé", elles "piratent" le bio pour le détruire de l'intérieur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout compris ! Les pétitions en ligne sont aux mains du grand capital pour que l'on puisse se défouler… cela permet donc de ne rien changer à rien…
      cela ressemble à Don Quichotte et les moulins à vent.
      Et plein de de personnes se font couillonner…

      Supprimer
  9. J'espère que tu vas bien.
    Kisses mon Babar
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais bien, mais je suis totalement investi dans le marathon d'écriture que j'organise durant toute cette semaine. Il y a 24 participants, c'est dire si je suis occupé…

      Bises aussi.

      Supprimer
  10. Anonyme26/1/18

    Je ne souhaite pas entrer dans un débat, mais je suis également pour la vaccination.
    J’ai connu des gens contre, et ils ont retourné leur veste après des semaines d’hôpital pur une tuberculose.
    Se faire vacciner n’est pas seulement un acte préventif pour sa santé individuelle, mais un devoir quand on vit en société.
    Moi qui ne voulais pas polémiquer c’ est trop tard.

    Sinon, pour en revenir au billet, je crois en l’homme, en l’humanité, en la fraternité et en la solidarité.
    Je ne suis pas utopiste. Je sais juste qu’en aidant, on s’aide d’abord soi même.

    Val

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Évidemment je partage ton point de vue. Je n'ai pas grand-chose à ajouter à l'exactitude de tes propos.
      j'ai des exemples comparables concernant ce que tu dis du retournement de veste. Tout comme on peut comprendre celui qui est victime d'un accident vaccinal, ainsi que sa famille.

      Mais que des médecins corrompus ou incompétents puissent balancer des pétitions ( qui fort heureusement n'ont pas de succès véritable…) pour inciter le monde entier à ne plus se vacciner… c'est horrible !

      Supprimer
  11. Je suis également effarée par les anti-vaccinations. Ils me font peur et leur inconscience a ramené des maladies disparues en première ligne. La rougeole, à Poitiers, le week-end dernier : une dizaine de personnes hospitalisées, certains en état grave, 200 personnes en contact potentiel rappelées et vaccinées selon leur souhait...
    Pour moi, la vaccination c'est aussi un geste altruiste, c'est protéger les plus faibles...
    Bref. Je monte au créneau, moi, sur ce sujet !

    Je crois en la solidarité et l'entraide, et cela n'empêche pas de rester lucide sur l'humain...

    Bises Alain, merci de tes réflexions si enrichissantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais les antivaccins sont tellement suuuuuuuuuuuurs d'avoir raison, c'est effroyable!!!

      Supprimer
    2. @ Pascale :
      peut-être que les épidémies qui pointent leur nez, en France et ailleurs, de rougeole et de tuberculose, ramèneront les gens ordinaires à la raison. Dans mon association, on constate que quelques cas de polios de faible atteinte ( peu de séquelles paralytiques) semblent ressurgir en France, chez des personnes qui voyagent beaucoup par avion à l'étranger, et ramènent le virus contaminant . À confirmer toutefois.
      Quant aux imbéciles qui militent contre les vaccins, ils sont évidemment indécrottables…

      @ Coumarine :
      Et oui… ils sont sûrs d'avoir raison. Alors ils militent.
      mais, comme disait Michel Audiard : « les cons ça ose tout, c'est même à cela qu'on les reconnaît »

      Supprimer


Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir mon profil).
Merci.
Je le publierai en votre nom.